Réactivation de donateurs et donatrices « inactifs »

Le secret du marketing dans le secteur des dons réside dans une gestion correcte des fichiers d’adresses des donateurs réguliers. Par leurs dons, ces derniers ont démontré leur intérêt envers une organisation et leur disposition à soutenir ses projets. L’envoi d’une ou deux lettres vise à relancer leur sollicitude ainsi qu’à fournir des informations actuelles sur l’organisation. Cette démarche génère également des dons. Nous constatons que parmi les contacts d’une base de données, un certain nombre d’entre eux n’ont plus versé de dons depuis plus de 18 voire 36 mois. C’est ce secteur qu’il s’agit de gérer au mieux car ces personnes ont démontré par le passé un intérêt certain. Il serait donc dommage de les perdre. Mais comment récupérer ces anciens donateurs ?

Le fundraising par le biais du téléphone

Notre expérience démontre que le fait de renouer le dialogue par téléphone est efficace vu que 80% des donateurs peuvent être joints par téléphone. Au cours du dialogue téléphonique, les causes de refus sont rapidement établies et les malentendus écartés. Quelque 60 % des personnes jointes par téléphone accèdent à la demande d’un renouvèlement de dons. Par ailleurs, les personnes qui n’ont pas pu être jointes, ou les refus catégoriques, représentent 50% des contacts que l’on peut ensuite rayer de la liste. Ce tri d’adresses permet de supprimer tout investissement superflu dans des contacts inactifs. Avec tous les autres par contre, le dialogue peut être renoué. Les statistiques démontrent que 55% à 65% d’entre eux sont prêts à renouveler leur statut de membre.

Wiederaufnahme des regelmässigen Spendens nach einem Telefon in Namen der wohltätigen Organisation

Les recettes nettes d’une campagne de collecte de dons par téléphone auprès
des donatrices et donateurs non actifs sont par la force des choses moins
importantes que celles obtenues en faisant appel aux actifs à ce jour
cependant, même ce segment peut se révéler intéressant !